Content marketing et smartphones : faut-il faire court pour être efficace ?

Content marketing et smartphones : faut-il faire court pour être efficace ?

Lorsqu’il s’agit de créer un contenu écrit adapté à la lecture sur smartphone, le réflexe « format court » est souvent le plus fréquent. Entre deux cafés ou deux stations de métro, peut-on décemment imaginer qu’une prose shakespearienne de 1 500 mots ait plus de succès qu’une brève concise et efficace de 250 mots ?

Les résultats de l’enquête du Pew Research, réalisée en 2015, renversent largement la tendance (et les idées reçues). Les lecteurs sur smartphone ne sont définitivement pas décidés à tourner le dos aux longs articles, bien au contraire…

Articles longs vs articles courts : combien de temps leur accordent les internautes ?

Pour s’informer, se divertir, passer le temps ou approfondir un sujet, les Français naviguent de réseaux sociaux en blogs spécialisés et de blogs spécialisés en réseaux sociaux. Selon les dernières statistiques du Crédoc, ils sont 58 % à posséder un smartphone. Sur l’ensemble des personnes possédant un mobile (smartphone ou non), 52 % d’entre eux s’en servent pour surfer sur le web.

Les stratégies de content marketing anticipent donc la lecture sur smartphone et les contraintes que cela entraîne.

Les écrans de smartphones sont, en moyenne, relativement petits, l’autonomie de leur batterie est limitée et les utilisateurs sont souvent distraits par l’environnement qui les entoure. Si une personne lit des articles sur son smartphone dans les transports, entre deux rendez-vous et plus globalement pendant les périodes d’attente, il semble évident qu’un article de plus de 1 000 mots est plus inadapté qu’un article court.

Pourtant, l’étude de Pew Research prouve que les usages sur smartphone ne sont pas toujours ceux que l’on croit. En effet, les utilisateurs consacrent deux fois plus de temps à lire de longs articles que de courts contenus (123 secondes contre 57). Bien évidemment, lire 300 mots prend moins de temps qu’en lire 1 500, mais ce résultat montre avant tout que les utilisateurs ne sont pas frileux à l’idée de lire des articles longs et sont prêts à y consacrer une part de leur temps.

Contrairement aux idées reçues, l’utilisateur de smartphone est donc ravi d’approfondir un peu plus un sujet, directement via son téléphone !

Quand les articles courts sont légion sur la toile

Parce qu’ils semblent plus adaptés à la lecture sur téléphone, les nouveaux articles courts publiés sont largement plus nombreux que les articles longs (76 % contre 24 %). Cette écrasante victoire ne signifie pas pour autant que ces derniers ont moins de succès.

À partir de son échantillon d’utilisateurs, Pew Research s’est en effet rendu compte que les articles longs ont autant de visites que les articles courts, alors qu’ils sont bien moins présents.

Nous voici face à un constat de taille : la longueur d’un article ne joue pas un rôle important lorsqu’il s’agit d’attirer l’attention d’un client ou prospect.

Plus de temps ? Plus de mots !

C’est le week-end, et en particulier le matin et le soir, que les utilisateurs consacrent le plus de temps à la lecture d’articles longs sur leur smartphone. Certes, l’écart entre le temps consacré en semaine et durant le week-end est de moins de 10 secondes, mais publier des articles longs avant le vendredi peut optimiser les chances d’attirer l’attention des utilisateurs de smartphones.

Contenu long et taux de rebond

Pour évaluer un taux de rebond, encore faut-il connaître l’objectif premier de l’article. Doit-il simplement être lu et éventuellement partagé ou doit-il pousser le lecteur à approfondir en circulant sur le site Internet et en lisant d’autres articles ?

Là encore, le contenu long n’a pas fini de vous surprendre ! Les lecteurs à ne lire qu’un seul article sur un site sont légèrement plus nombreux pour les contenus courts (79 % contre 72 %). Ainsi, 28 % des lecteurs qui consultent un article long en consultent ensuite au moins deux autres sur le même site, contre seulement 22 % pour les lecteurs de contenus courts. Le taux de rebond est visiblement plus bas pour les articles longs.

Côté engagement et expérience d’utilisateur, les articles de plus de 1 000 mots sont donc pleins de promesses, même sur smartphone !

Source iconographique : Fotolia



Partager sur les réseaux sociaux

Article dans le même thème