Le content marketing chez Picard : l’alliance idéale entre print et réseaux sociaux

Picard

Chez Picard, le content marketing dématérialisé fait partie intégrante de la stratégie de modernisation de l’image de la marque et de ses magasins. Il s’inscrit dans une dynamique initiée il y a quelques années avec des catalogues proposant de vrais contenus à valeur ajoutée.

Picard et le content marketing moderne

Si l’on en croit Véronique Le Den, directrice marketing et achats Picard Surgelés, interrogée par Les marques à la loupe, la marque fait « l’essentiel de son [notre] chiffre d’affaires avec 30 % de sa [notre] clientèle. » Avec une caractéristique bien particulière : « nous travaillons sur l’ultra proximité dans des zones dépourvues d’hypermarchés », avec une clientèle « encore très francilienne. »

Grande fidélisation des clients, apport d’un service nécessaire, clientèle à fort pouvoir d’achat, urbaine de surcroît (synonyme de connectée, donc), voilà pourquoi l’idylle entre Picard et le content marketing dématérialisé était prévisible. Si l’on ajoute à cela une tradition maison peu portée sur le marketing agressif et la publicité audiovisuelle, voici que l’idylle se transforme alors en mariage de raison.

Des initiatives novatrices

L’une des forces de Picard a été de prendre conscience du potentiel visuel et émotionnel de la bonne cuisine. Ainsi, la marque a investi Pinterest avec des contenus liés à 50 % à la nourriture ou au vin, sans dédaigner pour autant la « vieille » idée des concours. Ceux-ci respectent une périodicité bien établie avec les buffets d’été ou les repas de réveillon, pour lesquels l’internaute est invité à « épingler » ses incontournables.

D’autre part, la marque a investi les fondamentaux (Facebook, Twitter et YouTube), toujours dans un souci de mise en avant des visuels et des histoires liés aux aliments. Quant à la ligne éditoriale des catalogues et magazines toujours édités, elle est reprise sur le site de la marque. Là, les « idées à cuisiner » sont une rubrique à part entière, autant mise en valeur que le catalogue en ligne. Les webdocs du mini-site « Itinéraire d’une idée culinaire », eux, sont relayés via les réseaux sociaux et participent de l’ambiance connectée qui règne au niveau du marketing made in Picard.

Une communauté engagée garante du succès

Si Picard obtient de bons résultats avec sa stratégie de content marketing, c’est aussi le résultat d’un parti pris maison. Vendre un beau livre de recettes obtenues avec des ingrédients surgelés de la marque est un défi qui a été relevé il y a quelques temps. Une initiative à mettre en parallèle avec les hors-séries du catalogue maison où des chefs reconnus sont mis en valeur sous le même principe. Ces quelques exemples montrent comment Picard a créé une culture du surgelé de qualité, pour laquelle des produits phare tels que des macarons ou certaines pizzas sont de véritables vecteurs culturels.

Comme le souligne Véronique Le Den, un « média stratégique est le prospectus, très efficace qui, combiné à l’affichage, apporte une puissance équivalente à celle de la télévision. » Tout ceci a donc contribué à créer une communauté Picard engagée qui se retrouve aujourd’hui parmi les 185 000 fans de l’entreprise sur Facebook. Un chiffre qui ne serait rien sans l’engagement de ces clients qui sont de véritables acteurs de la stratégie de content marketing de l’entreprise, à travers des partages et commentaires. Une dimension permise seulement par les réseaux sociaux : Picard n’a pas fini de nous allécher.

Source iconographique : Fotolia



Partager sur les réseaux sociaux

Article dans le même thème